Chacun l’aura compris, face à cette crise on apprend à marcher en marchant nonobstant les donneurs de leçon (sans être aux manettes la plupart du temps) qui savent nous expliquer après coup ce qui l’aurait fallu faire avant. Voir encore les spécialistes en herbe de « la France a du talent » devenus experts en quelques jours en prophylaxie à la manière de Trump et l’usage de la Javel par intraveineuse comme traitement du covid.

Force est de constater que l’Europe avance en ordre dispersé (oui il y a une recherche commune de vaccin, oui des malades ont passé les frontières pour être soignés en dehors de leur pays d’origine mais le reste n’est que cacophonie pas de chef d’orchestre, pas de partition, pas d’harmonie dans les approches (usage des tests, usage des masques, mode de confinement et de dé-confinement, mode de soutien aux entreprises, calendrier sportif, culturel etc).

L’Europe comme une coquille vide alors que le traitement de la dette abyssale contractée par tous les membres ou presque s’annonce historique et conflictuel.

La démondialisation peut être une opportunité. 

Repenser nos croissances une évidence.

Au risque de voir passer notre bateau d’ivre à fantôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.