Bonjour à toutes et à tous !

Voici venu le temps des voeux et de l’abécédaire : notre rendez-vous annuel depuis 10 ans !

Et si certaines ou certains ne sont pas à jour, ou dans un état de manque violent que je peux comprendre, vous pouvez retrouver les dernières productions dont vous n’auriez pas été les destinataires sur la page consacrée au blog de notre nouveau site. De manière plus modeste, un peu de lecture pour entrer dans 2017 avec 2016 dans un rétroviseur toujours subjectif, incomplet et parfois décalé.

L’occasion de vous souhaiter une belle année riche en surprises agréables et en réussites, le tout dans une forme éblouissante.

Pour rappel le monde est ce que nous en faisons !

 

A comme Alep. Le massacre sonne chaque jour comme un réquisitoire implacable à notre impuissance. La Russie de Poutine a pris le pouvoir au Moyen-Orient suite aux dérobades répétées des américains et des européens. Les opinions publiques occidentales veulent avoir bonne conscience au moindre coût et ce sont les démocraties qui se fragilisent et les totalitarismes qui se renforcent. Rien n’a créé, chez les occidentaux en rupture avec leurs propres valeurs, le choc moral qui aurait pu sauver la ville martyre.

Ce que l’humanité fait de pire est devenu la norme…

ASSE « Vous avez un paquet de monnaie, nous on a Monnet Paquet » pas mal pour des supporters !

 

Brexit : Difficile d’avoir une pensée continentale quand on est le fruit d’une logique insulaire doublée d’une histoire impérialiste. Vouloir le beurre (indépendance monétaire) l’argent du beurre (les subventions de Bruxelles) et la crémière avec le Commonwealth, c’est un peu comme rouler à gauche quand toute l’Europe roule à droite… heureusement la réalité est tout autre…

 

Bowie : Une couleur différente pour chaque œil ne suffit pas à construire un mythe. Elle permet simplement de sublimer une musique et de transcender les générations. Du concentré de talents !

 

Boulez : Ou l’exigence créative. Avec sa mort, revient une question qui me hante, pourquoi arrivons-nous à accueillir le contemporain de la littérature, de la peinture, de l’architecture alors que les œuvres de Messiaen ou de Varèse un siècle après demeurent aussi inaccessibles à nos oreilles ? Merci d’avoir tant essayé de nous éduquer.

 

Bruel chante Barbara. Difficile de tutoyer les étoiles mais quel travail d’arrangement !

 

Castro : Figure romantique de la révolution et simultanément tortionnaire de milliers d’opposants à son régime de présidence à vie, à la fois symbole d’une opposition frontale à une Amérique arrogante et menaçante (rôle de la CIA au Chili au hasard) et terre de corruptions massives favorables à des castes privilégiées. L’ambivalence comme mode d’emploi.

 

Cruyff : Et la contre attaque s’amorce Neeskens… Neeskens pour Repp  qui oh lala crochet extérieur … centre immédiat au premier poteau pour Cruyff…. Cruyff oh…  et …buuuuuut imparable !! Quel geste, quelle reprise de volée, quelle classe !!!

Certains joueurs marquent leurs temps lui aura marqué l’histoire du foot. Il y a un avant et un après l’Ajax des années 70. ll y a un avant et un après Cruyff au Barca. Changement de paradigme, on ne fait pas mieux, on fait autrement. La marque des grands.

 

Cahuzac : Gruger les impôts est un sport international dans lequel les français excellent mais là on touche au grandiose, à l’imposture, au mensonge d’État. Et c’est toute la classe politique qui paie les pots cassés du « tous pourris ». Audiard nous avait indiqué qu’on reconnaissait les cons au fait qu’ils osent tout. Je confirme !

 

Déchéance de la nationalité : L’erreur est humaine. La faute ici est culturelle, politique, sociétale. Grave ! Carton rouge. Exclusion.

 

Euro : Une défaite sportive qui est presque une victoire. La fête a eu lieu. La fraicheur des Islandais, l’amour des Irlandais, ont participé de ce partage d’un art de vivre en commun, loin du foot business. « Sous les pavés la plage » devient : « malgré la peur, la vie »

 

Fillon : « Je suis contre l’avortement sur un plan personnel, mais pour sur un plan politique », « Je ne suis pas favorable au mariage homosexuel, par conviction personnelle, mais n’abrogerais pas la loi du mariage pour tous ». C’est ce qu’on appelle avoir des convictions !

 

Gotlieb : Comment oublier « Super Dupont », « Les rubriques à brac », « Hamster jovial et ses louveteaux » à relire ou découvrir absolument ! Et la coccinelle de tous les délires… Gotlieb disparu : « Pas Glop ».

 

Guignols muselés, zapping zappé : L’esprit Canal est mort. Vive D8 et les 40 % de recettes publicitaires assurées par Hanouna et ses frasques. Des pâtes dans un slip. Quand même c’est hilarant… et pas subversif… Ouf ! Sur I-télé bientôt C-news, Morandini va pouvoir assurer l’antenne tandis que son ami Bolloré rachète un tiers de l’empire Berlusconi. On vit une époque formidable !

 

Hollande évidemment : Présidence normale, pas tant que ça ! Tous les présidents de la république élus sous la 5ème République ont brigué un second mandat, sauf Pompidou mort avant ; ce qui demeure une bonne raison. Hollande, lui, est mort politiquement. Une autre raison d’être empêché. Presque plus grave. Etonnant comme sentiment.

 

Incroyables talents : 7 candidats à la primaire de la droite et du centre, 7 à la primaire de gauche, déjà 6 hors primaires pour briguer la fonction suprême et ce n’est pas fini. Moi-même je m’interroge…

 

JO : Et le grand public veut bien se rappeler que les quartiers ne produisent pas que des djihadistes. La boxe française, féminine et masculine, se pare d’or et d’argent. L’intégration est possible et le sport est un incubateur aussi puissant pour faire grandir les âmes que les prisons comme espace de radicalisation. À la sortie, ces médailles ne comptent pas plus que les autres aux classements des nations, mais elles disent une symbolique, elles racontent une histoire : Celle d’une France multiculturelle qui se mélange dans la sueur.

La France de la voile est en pleur ou en colère. Le couple Riou-Besson avant même que la course ne débute, faute à une hernie discale, ne sera pas champion olympique. La bataille sur le plan d’eau n‘aura pas lieu. Mais le combat, face à la douleur et l’adversité, est épique et force l’admiration de tous. Chapeau bas Billy (et Marie). La dure loi du sport…

 

Juppé : Passer en quelques heures de probable futur président de la République avec de bonnes raisons d’y croire et se retrouver battu à plates coutures, à la retraite sans tambour ni trompette, en clair sans siège à la gouvernance du parti et sorti des écrans radar de la vie politique française. Ça peut préparer une belle dépression…

 

Jungle de Calais démantelée : De quoi doit-on se réjouir ?

 

Ku Klux Klan : Soutien officiel de la candidature de Trump, un peu le même humanisme que Poutine vis à vis des tchéchènes. Ça sent bon le cynisme d’état.

 

Loterie américaine : Record des records 1,7 milliard de dollars à se répartir entre 3 gagnants. L’argent ne fait pas le bonheur, certes, mais quand même !

 

Laurette, si si rappelez vous …pour un flirt… c’était bien, c’était chouette on y retournera …là bas… dans le Loir et Cher…. à marcher dans la boue …et voir passer les oies sauvages……bon d’accord… Wight is Wight . Ça ne se discute pas.

 

Loi travail : 10 manifs, 3 49-3. Le compte n’y est pas.

 

Migrants : La France en accueille à ce jour 0,12%. de sa population. L’équivalent ou presque du vote pour Coppé à la primaire de la droite et du centre. C’est dire comme la menace est forte !

 

Méditerranée. Devenue la mer de tous les dangers, de tous les trafics humains, de toutes nos contradictions. La grande bleue devient rouge. Attention à ce qu’elle ne devienne noire.

 

Macron : Et le buzz continue. Chouchou des médias, poulain d‘Attali, il truste les unes des hebdos, il charme, il étonne, il interroge, il surprend, il irrite. Un peu comme un nouveau parfum, à son arrivée sur le marché, tout le monde en parle mais on ne connaît rien de sa flagrance ou de sa composition. On appelle ça de la com, non ? 15000 personnes à son premier meeting de campagne et si, après Fillon c’était la surprise de ces élections ?!

 

Nuits debout : Phénomène de société aussi hétérogène que cosmopolite, iconoclaste que métaphorique, foisonnant qu’éphémère, mais qui ne prend pas dans la France de Colbert et de Descartes. Rimbaud, Prévert ou êtes-vous ?

 

Oscar : Di Caprio enfin récompensé avec « The revenant ». Il était temps. Justice est faite.

 

Pokémon Go : C’est beau un monde connecté !

 

Prince n’est plus : Honte à moi, je suis passé à coté…

 

Quatorze juillet : La promenade des Anglais ensanglantée. La France soulagée d’avoir passé l’Euro sans encombre, espérant un état d’urgence quelque peu réduit est touchée dans ses symboles. Mais pas coulée ! Encore debout. Et la polémique enfle, ridicule et indécente.

 

Record : 7600 m de saut en chute libre, 193 km/h sans parachute avec atterrissage dans un filet de 30 m par 30 m suspendu à 76 m au dessus du sol. Même Red Bull n’a pas sponsorisé.

Peut-être un peu promoteur comme profil !

 

Riner en or massif. Sans doute la moins belle des finales. Mais l’Histoire retient les faits et oublie les circonstances.

 

Rocard :  » L’identité est une trajectoire  » nous rappelle Michel Foucault. Avec Rocard cela ressemble à une évidence. « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle… tu vois je n’ai pas oublié… Les souvenirs et les regrets aussi. »

 

Sarkozy : Adieu Monsieur le Président. Bonjour au citoyen. Pour information dans le cadre de la cuisine électorale, ne pas oublier que plus on s’éloigne du pouvoir, plus les casseroles se rapprochent.

 

Septième fonction du langage » de Laurent Binet ; Coup de cœur de l’année où comment à partir d’un accident de la route impliquant Roland Barthes, toute l’intelligencia française, américaine, italienne est convoquée et doit s’expliquer sur ses engagements. Puissant, drôle, intelligent. « À lire absolument !! » comme disent les critiques.

 

Trump : Il y a des matins comme ça où la démocratie inquiète, et si elle n’a pas de prix, elle a un coût, celui d’un ticket d’entrée de plus en plus élevé qui élimine plus qu’il ne permet de choisir. Les américains ont choisi de se marier avec la marque Trump, espérons que ce ne soit pas pour le pire…

J’aimerais tellement que Michel Serres se trompe quand il nous annonce que le 21ème siècle sera celui de la perte de la mémoire au profit de la consommation immédiate d’évènements décodés par la seule émotion.

 

Tournier : Comme d’autres avant lui, l’écrivain est plus fréquentable que l’homme.

Mais comment oublier « Vendredi et les limbes du pacifique » et le miracle de la vie. Faire pousser des champignons après avoir fait l’amour à la terre. C’est de la poésie à l’état pur !

 

Umberto a rejoint « l’ile du jour d’avant ». Certes pas toujours facile à lire. Cependant il fait partie de ces auteurs qui nous aident, après les avoir entendu ou lu – avec pour ma part une faiblesse pour « Comment voyager avec un saumon ? » – à se percevoir un peu plus cultivé, voire plus intelligent.

Grazie mille dottore Eco

 

Voiture autonome où la chronique annoncée de la mort de la bagnole. 1995 le radar de recul, 2000 le régulateur de vitesse (sans les pieds), 2015 l’Active Lane Keeeping (sans les mains, ni les pieds), 2018 la détection complète (sans les mains, les pieds, le regard), 2025 détection complète et cadre juridique en place. Mais alors, clap de fin des dérapages de Mustang sur la plage de Deauville accompagnés de chabadabada chabadabada et quid des créneaux héroïques du permis de conduire !

Doit-on se préparer à conjuguer le métier de motoriste à l’imparfait ?

 

Winter is coming. Et Games of Thrones continue d’être la série la plus regardée au monde et selon des sources bien informées revient en juin 2017 avec la saison 6 et pour seulement 13 épisodes étalés sur 2 ans. Soit de quoi entretenir la rumeur, alimenter les sites spécialisés dans les décodages sémiologiques de chaque événement… et la vente des droits TV.

Mais je ne bouderai pas mon plaisir des recherches en paternité qui s’annoncent… Chut d’aucuns n’en seraient qu’à la saison 5 !

 

Wonderful world : Le chômage a augmenté en France pendant le quinquennat de Hollande, une évidence, ce qu’on sait moins c’est que dans le même temps le nombre de  foyers déclarant plus d’un million de revenus par an a lui aussi largement augmenté ainsi que le nombre de milliardaires français dans le monde… sans oublier leur progression dans ce classement !

Dur de vivre un quinquennat dont l’ennemi est la finance !

 

Xavier Niel : « La voie du Pirate » Passionnant, édifiant, flamboyant comme itinéraire. On revisite la « Comédie humaine » et « La splendeur des courtisans ». La rencontre « hasardeuse »  entre Delphine la seule héritière Arnault et le petit Xavier au passé sulfureux, c’est un peu comme Nicolas et Carla chez Séguéla version Paris Match. C’est aussi l’occasion de revisiter la puissance du concept d’habitus. À chacun ses décodeurs.

Restons free.

 

«Yoyo » a bien grandi depuis la scène mythique du collier dans « Un air de famille » La voilà qui triomphe au César avec « Marguerite » et gagne aux Molière. Pas si fréquent pour être signalé.

 

Zlatan : Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Parlez-en au Président du PSG.

 

Zaventem : La Belgique à son tour paie son tribut à l’obscurantisme et Bruxelles pleure.

 

Zulasky : Et « L’important c’est d’aimer » premier grand rôle de Dutronc amené à jouer la scène du suicide à sa première heure de tournage, Romy qui dit adieu définitivement à Sissy, et cette réplique « Cette femme tu l’aimes combien ? » et le théâtre militant abreuvé de certitudes qui sombre dans un délire verbeux. Testamentaire.

 

PS : Aznavour est toujours vivant

 

L’équipe d’Option-Leader

 

4 commentaires sur “Voeux 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *