J’ai la faiblesse de croire que certains d’entre vous pouvaient attendre ce rendez-vous…

Pour les « nouvelles et les nouveaux », bienvenue dans cette chronique annuelle sous forme d’abécédaire et de rétrospective par définition subjective, de l’année écoulée ou si vous préférez le plaisir des mots face à la plaie des maux.

Allemagne, ou comment dans un sport qui se joue à 11 contre 11, à la fin c’est toujours l’Allemagne qui gagne !
Adjani est de retour au théâtre et la magie opère avec cette voix à nulle autre pareille qui vous susurre à l’oreille et vous touche à l’âme.

Brésil : Record et humiliation pour un pays en dissidence avec sa coupe du monde et pourtant mortifié par les larmes de son capitaine d’infortune. Le modèle allemand s’impose même au Brésil et Adidas triomphe. Mais parle-t-on encore de sport ?
Bachar el-Assad : Président chimiste d’un peuple assassiné. Les chroniques se suivent et ce même constat d’échec d’une communauté internationale qui condamne en parole mais ne passe pas à l’acte. Dire c’est bien, faire c’est mieux.
Boeing 777, vol MH 370 de Malaysia Airlines. Lost en vrai…
Bygmalion, les bons comptes font les bons amis mais les bons amis ne fontpas toujours les bons comptes…

Cent ans de solitude et Gabriel García Márquez tire sa révérence en nous léguant un incontournable livre autour de la métaphore de la métaphore.
Canal +, 30 ans déjà : 351ème abonné ! Qui dit mieux ?!!

Dieudonné : « Un mur » sans lamentation possible.
Digitalisation ou l’officialisation du tout numérique. Le pyramidal se meurt. Vive le transversal. L’avenir ne se regarde pas dans un rétroviseur. Fracture sociétale possible néanmoins.

Ebola, et le monde est un village.
Etat islamique : deux mots, un de trop.

Fraises et la mort par grenade offensive d’un manifestant fait basculer une affaire locale en polémique nationale. Le prix d’une vie. Trop cher payé !
François, l’homme qui aimait les femmes ; Ségolène, Valérie, Julie et les autres. Quand Truffaut rencontre Sautet, la vie privée s’installe au 20h et devient un évènement politique, que commente la société du spectacle dans un instantané de la transparence, qui dramatise en même temps qu’il banalise et désincarne les acteurs et la fonction, et entretient la confusion entre le rôle et l’identité, le signifié et le signifiant. Attention trou noir en perspective…

Gourdel décapitée et la bestialité s’impose comme une arme de communication et de recrutement. « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas » disait Malraux. Je crains qu’il ne se soit trompé. Il sera radical.
Game of Thrones s’impose comme la série la plus regardée dans le monde. Du travail et du talent à l’état pur. Pourquoi bouder son plaisir ?!

Hidalgo, Maire de Paris. Une ville de gardée – 10 de perdues.
Handball, après avoir été « barjots », « costauds », « experts », et désormais « indestructibles », le handball français a le meilleur palmarès au monde et la légende précède la réalité.
Happy !! Un bonheur musical contagieux et le monde d’aller mieux. Chapeau !!! Juste, le nouveau qualitatif qui ponctue sous forme de virgule l’expression des communicants… C’est juste vrai…

Intempéries : Quand on parle de la météo c’est qu’on devient vieux mais ne pas en parler c’est passer à côté du réchauffement climatique et ça, ce n’est pas une affaire de vieux mais c’est l’affaire de tous.
Ice Bucket Challenge, à vous glacer le sang. Reste que quand les people se mouillent la recherche progresse.

Kiev, L’Europe de l’ouest à l’Oural… et Poutine nous ramène à nos chères études « la guerre, c’est le prolongement de la politique par d’autres moyens » disait Clausewitz et nous n’avons ni politique européenne ni moyens. Pardon aux ukrainiens.

Lydie Salvayre enfin le Goncourt et pour ceux qui ne connaissent pas son talent ne ratez pas « La compagnie des spectres » ou « La méthode Mila ».
Les garçons et Guillaume à table césarisé. Un dîner parfait !
Le Pen : Dans la famille, je voudrais le père, la fille, le gendre, la nièce et les cousins par alliance : Dynastie, oligarchie, faites vos jeux !! Rien ne va plus !!

Modiano ; Nobel et le présent et le passé se mélangent dans l’unique roman toujours réécrit d’une quête du père où la mémoire déambule et se perd sur les grands boulevards d’où résonnent les pas d’une silhouette de femme au regard éteint.
Malala… aux âmes mal nées, la valeur n’attend pas le nombre des années.

Nietzche « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » ! ça marche aussi pour Hollande… ou pas.

One World Trade Center, the show must go on, ou la dernière étape du travail de deuil d’une ville, d’un pays, d’une nation. Sentiment de fierté ou nouvelle arrogance ?

Philae s’accroche à la comète et le temps suspend son vol et la science et la philosophie s’ordonnent autour de la question du pourquoi existe-t-il quelque chose plutôt que rien ? Vous avez une vie pour répondre… au moins… sinon vous avez Interstellar !
PS : parti sinistré, ou la chronique d’une mort annoncée par implosion de la base des militants.

Question : comment expliquer que la question « comment » est la première question posée sur les moteurs de recherche loin devant le « qui » ou le « quand ». Une société en recherche de méthode prête à tester pour mieux savoir, une société plus pragmatique, plus pratique et moins en quête de sens, une société qui s’affranchit de sa mémoire individuelle et confie au nuage le stockage de la connaissance universelle. Et si c’était une vraie question ?

Resnais : « Nuits et brouillards » et la réalité s’impose, glaciale comme témoin de la déshumanisation de l’Homme par d’autres hommes. Devoir de mémoire et ne me dites pas qu’ « on connaît la chanson ».

Selfies et le narcissisme s’installe, « j’y étais, et lui aussi et elle aussi ». La preuve par l’image et l’immédiateté comme degré 0 de l’écriture.
Sotchi : Comme un air de dictature, le boycott en moins.
Sarkozy is back. Et la guerre des chefs peut commencer et pour Hollande l’espoir renaît. Elle est pas belle la vie ?!

Trierweiler : Le poids des mots, le choc des photos, jamais le slogan de Match n’avait jamais été si bien illustré. Une photo et des mots sur les maux, traduits en 12 langues. Vivement les prochains tomes sur les tatouages, les cicatrices, les ronflements du chef de l’Etat. Liberté d’expression et éloge du caniveau. À la manière de Shakespeare, « il y quelque chose de pourri au Royaume de la démocratie ».
Transparence, le concept tendance ou la tyrannie d’une morale aux habits changeants avec, en écho la disparition définitive de la frontière entre vie privée et vie publique. Et si la liberté de demain passait par la déconnexion ?
Tunisie, la démocratie est en marche, jeune, (88 ans quand même…) fragile, balbutiante mais si belle, qu’elle donne envie d’y croire !

UMP : parti sinistré… chronique d’une mort annoncée par explosion des comptes.

Victoire de la musique et de 3 pour Stromae. Quand le talent et le marketing font bon ménage, plaisir et succès s’entretiennent. Un message clair adressé à toutes les Cassandres à la mode. Formidable !

Williams Robin « Capitaine oh mon capitaine ! » une référence transgfénérationnelle revendiquée bien au delà des poètes… qui disparaît.
Wurst Conchita : la question sur la loi du genre prend un sacré coup de vieux. L’eurovision temple des questions sociétales… Ce n’était pas gagné d’avance. One point !

Xavier Dolan, le cinéma s’est trouvé un nouvel Orson Welles. « Mommy » déjà culte !!

Yvan Bourgnon défie les lois de la mer sur son cata de poche et l’aventure s’arrête pour cette fois, le temps de repartir… Vous avez dit profil promoteur ? Je crois qu’on part sur de bonnes bases.

Zemmour incontournable. Succès médiatiques et de librairies, incontestables. L’argent n’a pas d’odeur… pas sûr…
Zlatan. Encore et PSG PSG PSG PSG PSG Paris champion flamboyant. Merci l’artiste.

L’année 2015 sera une fois encore ce que nous en ferons. Autrement dit, l’occasion de tenir un peu plus que quelques jours, nos « bonnes résolutions », de faire avancer nos projets de vie, d’avancer dans nos quêtes d’équilibre, de nourrir nos envies, d’entretenir notre corps. Si si !!

Belle année à vous.
J’oubliais, Aznavour est toujours vivant !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *